randonnée

Quelle période choisir pour randonner sans risque ?

Inutile d’entreprendre la Traversée des Alpes japonaises au mois de mai, alors que l’itinéraire est encore bloqué par la neige. Dommage de découvrir le Chemin de l’Inca en janvier, alors que le temps est à la pluie. Si vous avez une idée de la période à laquelle vous prévoyez de partir, la première chose à faire est de vérifier sa compatibilité avec les conditions climatiques locales. Si au contraire vous avez toute latitude pour choisir votre date de départ, profitez-en pour ajuster celle-ci avec les conditions les plus favorables.

À chaque pays, à chaque climat, à chaque époque sa randonnée

Chaque pays et chaque randonnée a ses caractéristiques. La météo n’étant pas comparable d’une zone géographique à l’autre, deux périodes dites favorables peuvent recouvrir des conditions climatiques très différentes. Ainsi, la meilleure époque pour réaliser le Tour du Fitz Roy en Patagonie offrira généralement une météo bien plus venteuse, pluvieuse, voire neigeuse que le pire mois pour parcourir le Chemin du Cabo de Gata sur la Côte andalouse. Randonner avec des enfants implique de limiter la durée de marche quotidienne.

Quel niveau faut-il avoir ?

Cette caractéristique doit vous permettre de vous faire une idée de l’engagement physique nécessaire. Elle est fondée sur la longueur des étapes, les dénivelés et la difficulté du chemin. D’autres facteurs, tels que l’isolement ou les conditions climatiques de la région, peuvent parfois influer sur la valeur prévue. L’utilisation d’un podomètre sera sans aucun doute une aide précieuse qui donnera énormément d’information sur les efforts fournis et également l’état physique du randonneur.

Facile

Randonnée sans dénivelé excessif (moins de 400 m par jour).

Modéré

Dénivelé quotidien moyen compris entre 400 et 800 m par jour ou dénivelé faible, mais conditions de randonnée pouvant être rendues plus rudes par des facteurs tels que l’isolement, la météo, la nature du chemin ou la longueur des étapes. Un animal de bât fera la joie des petits.

Soutenu

Dénivelé quotidien généralement important (supérieur à 800 m par jour), ou dénivelé modéré, mais conditions de randonnée pouvant être rendues plus rudes par des facteurs tels que l’isolement, la météo, la nature même du chemin ou la longueur des étapes.

Difficile

Ce qualificatif a pour but d’attirer l’attention du marcheur sur des caractéristiques de l’itinéraire telles que passages vertigineux, présence de mains courantes ou d’échelles. Souvent, une information au début de la randonnée précisera alors la nature de la difficulté.

Altitude maximum

Pour chaque randonnée, vous trouverez sur les sites spécialisés les informations Profil et l’altitude maximum par laquelle passe le chemin. Cette information vous permettra de savoir si vous devez ou non vous préoccuper des pathologies liées à l’altitude.

Bon à savoir

En général, au-dessous de 2 500 m d’altitude, les randonneurs ne risquent pas ce type d’affection. Pour plus d’informations, ou si vous comptez grimper au-delà de cette limite, consultez les rubriques Santé et sécurité en randonnée.

Durée de la randonnée

Celle-ci vous donne une idée du nombre de jours habituellement nécessaires pour parcourir la randonnée présentée. Une journée dite “normale” correspond à environ 6 heures de marche effective. Sur des terrains faciles à modérés, la vitesse moyenne est de l’ordre de 4 km/h. Lorsque les dénivelés sont significatifs, il est raisonnable de compter une vitesse altimétrique de 300 m par heure en montée et 450 m par heure à la descente. Si vous cherchez l’exploit sportif, vous pourrez généralement diminuer le nombre de jours.

Au contraire, pour une randonnée familiale ou si vous privilégiez la contemplation des paysages, l’atmosphère de la région traversée, le temps passé en rencontres, il sera souvent utile d’ajouter quelques jours à votre planning de manière à raccourcir les étapes. Si une randonnée vous tente mais que la durée conseillée est incompatible avec vos souhaits ou vos possibilités, consultez les rubriques « variantes de randonnée ». Ces variantes influent généralement sur le ravitaillement et donc sur le poids de éléments transportés. Le sac à dos devra être dimensionné en fonction de la capacité du randonneur ainsi que des besoins nécessaires à cette randonnée. Dans de nombreux cas, des points d’accès intermédiaires permettent de ne réaliser qu’une partie de l’itinéraire. II peut aussi arriver que la randonnée présentée ne soit qu’un tronçon d’un chemin plus long, l’occasion de vous lancer dans une “très grande randonnée” si vous en avez le temps et l’envie. Il faut savoir que les possibilités d’hébergement dictent parfois la longueur des étapes et par conséquent le nombre de jours de la randonnée.